CXCL10 : ♪♫ Voilà les T, voilà les T ! ♪♫
Postée le 28/04/2021

CXCL10 : ♪♫ Voilà les T, voilà les T ! ♪♫

Les études d’identification de biomarqueurs d’efficacité de l’immunothérapie (IT) ont montré que la charge mutationnelle tumorale (TMB) ainsi que l'expression de PD-L1 permettent d’isoler, au moins en partie, les patients qui tireront un bénéfice clinique d’un traitement par anti-PD-(L)1 (1). Ces marqueurs d’efficacité ont malheureusement leur limite. L’article publié le 2 Avril dernier sur l’application, montre qu’un TMB>10 n’est prédictif de la réponse à l’IT qu’à l’exception des cancers MSI, POLE/POLD1 et des tumeurs ORL, bronchique et mélanome (2). Outre le TMB et l’expression de PD-L1, des modèles de prédiction basés sur l’étude d’expression des gènes ont également été proposés. La plupart de ces signatures transcriptomiques permettent d’identifier les tumeurs au microenvironnement inflammatoire, caractérisées par une forte expression des gènes associés à la présentation de l’antigène, à…

  Emeric LIMAGNE
Chimiothérapie "immunogène" : de quoi parlons nous ?
Postée le 18/03/2021

Chimiothérapie "immunogène" : de quoi parlons nous ?

Jusqu'au début des années 2010, le traitement médical des cancers était principalement basé sur l'effet cytotoxique des chimiothérapies. Cette stratégie thérapeutique, qui bien souvent ne permet pas un contrôle durable de la maladie, a pour objectif d'éliminer un maximum de cellules cancéreuses en ciblant de manière directe, mais peu spécifique, les processus de la division cellulaire ou encore de la réplication de l'ADN. L’immunothérapie par inhibition des points de contrôle de l’immunité tels que PD-1 ou CTLA-4, a complétement bouleversé les codes de la prise en charge du cancer, en ne ciblant plus directement la cellule tumorale mais en stimulant les défenses immunitaires qui assureront une action cytotoxique spécifique. Le bénéfice en survie obtenu grâce à cette stratégie a largement favorisé son déploiement en clinique, en particulier dans le cancer bronchique et le mélanome. Malheureusement, ce bénéfice en survie n’est obtenu que pour un…

  Emeric LIMAGNE