Le dernier article ⤵

Cancer du poumon : Définition de la résistance acquise aux anti-PD-1/PD-L1
Le 15/09/2021 par Jean David FUMET

La dernière décennie a été marquée par l’arrivée de l’immunothérapie dans la prise en charge de nombreux cancers.

> Nos derniers articles ▶️

15/09/2021 par Jean David FUMET
Cancer du poumon : Définition de la résistance acquise aux anti-PD-1/PD-L1
La dernière décennie a été marquée par l’arrivée de l’immunothérapie dans la prise en charge de nombreux cancers.
13/09/2021 par Siavoshe AYATI
Enfortumab - Vedotin: Autorisation d'accès compassionnel
Depuis fin Juillet l'enfortumab vedotin, un anticorps conjugé ciblant la nectine-4, est disponible en accès compassionnel chez les patients porteurs d'un cancer urothélial après les 2 lignes de traitement métastatiques (platine et immuntothérapie).
10/09/2021 par Jean David FUMET
Arrêt de la prémédication par corticothérapie après 2 cycles de paclitaxel ?
La chimiothérapie par paclitaxel est connue pour être responsable de réactions d’hypersensibilité. De ce fait, il est recommandé d’utiliser une prémédication associant antihistaminiques et corticothérapie.
08/09/2021 par Siavoshe AYATI
Quel impact de la corticothérapie forte dose dans les événements indésirables liés à l'immunothérapie ?
Les anti PD-1 ont bouleversé la survie des patients pris en charge pour un mélanome métastatique au prix de toxicités immuno induites en général modérées et gérables.
03/09/2021 par Siavoshe AYATI
Cancer du sein HER2 : TCHP en néodjuvant
En néoadjuvant le combo Taxotere Carboplatine Trastuzumab Pertuzumab montre des résultats équivalents en terme de réponse histologique que le schéma FEC Taxotere Trastuzumab Pertuzumab(66% vs 57%). Les résultats sont également équivalents pour la DFS (90% vs 88%). (1)
01/09/2021 par Jean David FUMET
Mature Tertiary Lymphoid Structure (mTLS) : un nouveau biomarqueur de réponse à l’immunothérapie ?
La révolution des inhibiteurs de checkpoint immunitaires donne lieu à une course aux biomarqueurs afin de trouver celui/ceux qui nous permettront d’identifier les patients qui vont tirer un réel bénéfice prolongé de ces traitements.

> Tous nos Podcasts 🎧

Siavoshe AYATI le 06/09/2021Cancer & Covid: mise au point par le Dr Martin
Au CGFL actuellement l'étude canSEROvax étudie les mécanismes de la réponse immunitaire humorale et cellulaire anti-SARS-CoV-2 entre 1 et 3 mois après vaccination chez les salariés et chez certains groupes de patients pris en charge pour un cancer au sein du Centre Georges François Leclerc.
Siavoshe AYATI le 26/07/2021ASCO 2021: L'Onco-Urologie décryptée par le Pr Ladoire
Musique: J.S. Bach - BWV 971 (3) - Italian Concerto - Presto

> Toutes nos Vidéos 🎦

Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Tumeurs gynécologiques
Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Tumeurs du sein
Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Tumeurs digestives
Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Tumeurs ORL
Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Tumeurs thoraciques
Posté le 20/06/2021 par Siavoshe AYATI
ASCO 2021 décrypté par Gustave Roussy: Soins de support / Organisation des soins

> Le coin du labo 🔬

28/04/2021
CXCL10 : ♪♫ Voilà les T, voilà les T ! ♪♫
Les études d’identification de biomarqueurs d’efficacité de l’immunothérapie (IT) ont montré que la charge mutationnelle tumorale (TMB) ainsi que l'expression de PD-L1 permettent d’isoler, au moins en partie, les patients qui tireront un bénéfice clinique d’un traitement par anti-PD-(L)1 (1). Ces marqueurs d’efficacité ont malheureusement leur limite. L’article publié le 2 Avril dernier sur l’application, montre qu’un TMB>10 n’est prédictif de la réponse à l’IT qu’à l’exception des cancers MSI, POLE/POLD1 et des tumeurs ORL, bronchique et mélanome (2). Outre le TMB et l’expression de PD-L1, des modèles de prédiction basés sur l’étude d’expression des gènes ont également été proposés. La plupart de ces signatures transcriptomiques permettent d’identifier les tumeurs au microenvironnement inflammatoire, caractérisées par une forte expression des gènes associés à la présentation de l’antigène, à…
18/03/2021
Chimiothérapie "immunogène" : de quoi parlons nous ?
Jusqu'au début des années 2010, le traitement médical des cancers était principalement basé sur l'effet cytotoxique des chimiothérapies. Cette stratégie thérapeutique, qui bien souvent ne permet pas un contrôle durable de la maladie, a pour objectif d'éliminer un maximum de cellules cancéreuses en ciblant de manière directe, mais peu spécifique, les processus de la division cellulaire ou encore de la réplication de l'ADN. L’immunothérapie par inhibition des points de contrôle de l’immunité tels que PD-1 ou CTLA-4, a complétement bouleversé les codes de la prise en charge du cancer, en ne ciblant plus directement la cellule tumorale mais en stimulant les défenses immunitaires qui assureront une action cytotoxique spécifique. Le bénéfice en survie obtenu grâce à cette stratégie a largement favorisé son déploiement en clinique, en particulier dans le cancer bronchique et le mélanome. Malheureusement, ce bénéfice en survie n’est obtenu que pour un…
08/03/2021
Le coin du labo: bientôt des nouveaux articles
Cette nouvelle section innovante va se concentrer sur l'information fondamentale et la recherche préclinique.

> Les prochains congrès 🔴

18nov.
XVIIIes journées du groupe de pharmacologie clinique oncologique
Dijon Côte-d'Or Bourgogne-Franche-Comté
18 nov. - 19 nov.