Un nouveau driver oncogénique dans les CBNPC : CLIP1–LTK fusion

Rédigé le 04/01/2022
Siavoshe AYATI

Une nouvelle cible thérapeutique a été indentifiée via la plateforme génomique asiatique sur les cancers bronchiques (LC-SCRUM-Asia) dans le traitement des cancers bronchiniques non à petites cellules : il s'agit de la fusion CLIP1-LTK, présente dans 0,4 % des CBNPC et qui est mutuellement exclusive avec d'autres drivers oncogéniques.


Les données publiées dans Nature ont montré qu'un traitement par Lorlatinib, un inhibiteur de ALK  utilisé dans le traitement des patients atteints de CBNPC ALK et ROS1, semble d'intéret entrainant un arrêt de la prolifération et une induction de l'apoptose (LTK et ALK partagent 80% d'identité dans leurs domaines kinases respectifs).

Un patient porteur d'un CBNPC avec une fusion CLIP1-LTK, en progression sous alimta pembrolizumab de maintenance, a montré une réponse clinique spectaculaire sous lorlatinib.

Les auteurs estiment qu'il y aurait 7500 patients porteurs d'un CBNPC avec fusion de CLIP1-LTK dans le monde.

Des études sont nécessaires pour confirmer ces données très prometteuses notamment dans des populations caucasiennes.