Twitter : un acteur de la formation des jeunes oncologues

Rédigé le 29/11/2021
Jean David FUMET

Les réseaux sociaux font aujourd’hui parti de notre quotidien. De plus en plus d’informations professionnelles circulent faisant de certains réseaux comme Twitter ou LinkedIn de véritables médias d’information médicale.

 

A partir de données issues d’un questionnaire adressé au jeunes oncologues, radiothérapeutes et hématologues, les auteurs ont évalué l’utilisation et l’impact de Twitter chez les jeunes oncologues.

 

Au total : 183 répondants

 

72,1% n’utilise pas Twitter (principalement dans une volonté de réduire leur temps sur les réseaux sociaux.

 

Parmi les 27,9% utilisant Twitter :

  • La majorité l’utilise régulièrement (quasi quotidiennement)
  • La majorité l’utilise pour suivre des informations et peu pour exprimer ses opinions
  • La majorité suit principalement des experts et leader d’opinions anglophones, des scientifiques et des sociétés savantes.

 

Aucune différence pertinente n’a été retrouvée entre les utilisateurs et les non-utilisateurs.

La pandémie COVID-19 a augmenté l’utilisation de Twitter.

 

En pratique : une étude française originale qui nous délivre des messages intéressants :

1/3 des jeunes oncologues utilisent Twitter régulièrement à la recherche d’informations médicales de la part d’experts et leaders internationaux

Cette étude montre l’importance croissante des réseaux sociaux et de la digitalisation dans le monde médical. 

 

OncoClic est présent sur les réseaux sociaux pour fournir une actualité synthétique réguliere en oncologie