Cancer du sein : Bénéfice de la méditation en pleine conscience

Rédigé le 22/11/2021
Jean David FUMET

Les patientes de moins de 50 ans traitées pour un cancer du sein localisé présentent de nombreuses plaintes pouvant durer plusieurs années : fatigue chronique, dépression, insomnie, troubles vasomoteurs

Une étude randomisée a évalué le bénéfice d’une méditation en pleine conscience sur ces symptômes

 

Au total : 247 patientes de moins de 50ans, ayant terminé leur prise en charge thérapeutique pour un cancer du sein localisé et présentant des signes de dépression (score PHQ8 ≥3) et/ou autres signes (fatigue, insomnie, troubles vaso moteurs)

Randomisation entre :

  • Méditation en pleine conscience

  • Education simple du post cancer

  • Groupe contrôle

 

Les résultats montrent :

Sur le syndrome dépressif : un bénéfice significatif de la méditation en pleine conscience et de l’éducation du post cancer par rapport au groupe contrôle

Sur les autres symptômes : un bénéfice significatif de la médiation en pleine conscience par rapport au groupe contrôle. Pas de bénéfice significatif de l’éducation par rapport au groupe contrôle sur ces symptômes

 

En pratique : Nous retenons plusieurs messages de cette étude

1/ les études randomisées sur la méditation sont possibles. Même si des biais incontournables sont présents, c’est une avancée majeure pour le bien être des patients

2/ Des patientes informées/éduquées sur le post cancer présentent moins de signes de dépression : les outils d’information ont toute leur place.

3/ La méditation en pleine conscience apporte un bénéfice significatif sur des symptômes invalidants et difficile à prendre en charge : fatigue, insomnie, troubles vaso-moteurs