Arrêt de la prémédication par corticothérapie après 2 cycles de paclitaxel ?

Rédigé le 10/09/2021
Jean David FUMET

La chimiothérapie par paclitaxel est connue pour être responsable de réactions d’hypersensibilité. De ce fait, il est recommandé d’utiliser une prémédication associant antihistaminiques et corticothérapie.

 

Une étude prospective sur une cohorte de patients traités par paclitaxel pour un cancer du sein a évalué la faisabilité de l’arrêt de la corticothérapie en prémédication à partir du cycle 3 si aucune réaction d’hypersensibilité n’était constatée sur les deux premiers cycles.

 

Au total : 125 patients, pris en charge pour un cancer du sein localisé et traité par AC puis paclitaxel 175 mg/m2 pour 4 cycles.

Les patients recevaient une prémédication par dexamethasone + diphenhydramine + un anti H2 pour les 2 premiers cycles de paclitaxel.

En l’absence de réaction d’hypersensibilité, la dexamethasone était suspendue

 

11,2% des patients ont présenté une réaction d’hypersensibilité (tout grade)

- 1,6% après le premier cycle

- 6,5% après le deuxième cycle

- 7,4% après le troisième cycle

- 2,6% après le quatrième cycle

 

En prenant seulement les patients ayant arrêté la dexamethasone (donc n’ayant pas eu de réaction d’hypersensibilité sur les 2 premiers cycles) :

2,7% après le troisième cycle

0,9% après le quatrième cycle

 

 

En pratique : Cette étude n’est probablement pas suffisante pour changer les pratiques compte tenu du nombre de patients assez faible, d’un design non comparatif et de la question de l’applicabilité sur une administration hebdomadaire mais elle donne une information intéressante sur un possible arrêt de la corticothérapie après 2 cycles si aucune réaction d’hypersensibilité n’a été constatée sur les 2 premiers cycles. 

Cette donnée pourrait être utile pour de prochaines études de combinaison de chimiothérapie + immunothérapie. En effet, nous avons vu que l’utilisation précoce de la corticothérapie altère l’efficacité de l’immunothérapie. 

Une combinaison paclitaxel + anti-PD-1/PD-L1 ajouté à partir de C3 sans corticothérapie associée ?