Cancer du sein HER2 : TCHP en néodjuvant

Rédigé le 03/09/2021
Siavoshe AYATI
2

En néoadjuvant le combo Taxotere Carboplatine Trastuzumab Pertuzumab montre des résultats équivalents en terme de réponse  histologique que le schéma FEC Taxotere Trastuzumab Pertuzumab(66% vs 57%). Les résultats sont également équivalents pour la DFS (90% vs 88%). (1)

Le remplacement du Taxol par du Taxotere, chez les patients HER2 positifs métastatiques associé au doublet Trastuzumab Pertuzumab montre aujourd’hui une efficacité équivalente et un profil de toxicité plus favorable. L’association Taxol hebdomadaire Carboplatine AUC6 a permis d’avoir des taux de réponse complète de l’ordre de 75%.

Aujourd'hui peut on encore améliorer la tolérance de la chimiothérapie néoadjuvante en modifiant le schéma d'administration du carboplatine ?

C'est ce que les auteurs ont voulu démontrer dans cette étude de phase II, évaluant l'éfficacité et la tolérance​ d’un schéma Taxol Carboplatine (les 2 hebdomadaires), associé au double blocage Trastuzumab Pertuzumab dans la situation néoadjuvante des cancers du sein stade II-III HER2 positifs.

Population de l'étude

  • Adénocarcinome HER2 3+ ou HER2 2+ FISH amplifiée.
  • Stade IIA - IIIC (opérable II-IIIA et inopérable IIIB-C, multifocal)

Schéma de traitement

  • Taxol 80mg/m2 hebdomadaire + Carboplatine AUC 2 toutes les semaines + Trastuzumab et Pertuzumab toutes les 3 semaines.
  • A 12 semaines de traitement évaluation radiologique :
    • Si réponse sur la tumeur primitive > 50%: poursuite pour 6 semaines
    • Si réponse <50% : chirurgie ou changement avec 4 AC toutes les 2 semaines pour 4 cycles avec poursuite du double blocage Trastuzumab Pertuzumab.
  • Les patients étaient opérés dans les 6 semaines suivant le dernier traitement.

Les résultats 

30 patients inclus, 3 ont été switché par de l'AC (2 réponses suboptimales, 1 pour toxicité)

  • 23 sur 30 patients ont obtenu une réponse complète (77% pCR)
  • Le meilleur taux de réponse se trouve chez les patients RE- (12/14, 86%)
  • Aucune patiente n’avait de tumeur résiduelle > 2cm (T1a=2, T1b=4, T1c=1)
  • 2 patients à 12 semaines ont voulu arrêter et se faire opérer

Sur les 25 patients dans la poursuite du traitement

  • 9 ont arrêté avant 18 semaines pour toxicités, préférence du patient et décision de médecin.

Tolérance

  • Les toxicité les plus fréquentes étaient la neutropénie, l'anémie et la diarrhée.
  • Pour les grades ≥ 3 les plus fréquents: neutropénie (56%), anémie (13%), diarrhée (16%)
  • Pas de neutropénie fébrile, pas de neuropathie grade ≥3.

​Les auteurs suggèrent que ce le protocole TC hebdo + herceptin perjeta est une nouvelle option de schéma de chimiothérapie "sans anthracycline" chez les patientes HER2+ stade II-III en néodajuvant. Ce protocole présente des taux de réponse similaires aux autres schémas néoadjuvants avec un profil de tolérance acceptable.

En France le Perjeta n’est malheureusement pas remboursé dans cette situation et ce modèle de traitement n’est aujourd’hui pas applicable.