Tisotumab vedotin : un ADC pour les cancers du col utérins métastatiques

Rédigé le 12/04/2021
Jean David FUMET

Les Antibody- Drug Conjugate (ADC), de véritables « chevaux de Troie » sont utilisés aujourd’hui dans de nombreux cancers. En ciblant une proteine particuliere, ils permettent la délivrance ciblée d’une chimiothérapie. Plusieurs sont aujourd’hui utilisés comme le TDM-1 ou le sacituzumab govitecan.

 

Le tositumab vedotin est un nouvel ADC dirigé contre le facteur tissulaire, une protéine de surface exprimée dans de nombreux cancers dont les cancers du col utérin et qui est impliquée dans le processus de carcinogenèse.

 

Une étude de phase II, présentée à l'ESMO et publiée recemment dans Lancet Oncology a testé le Tisotumab Vedotin en monothérapie dans cancers du col utérin métastatiques en échec après 1-2 lignes de chimiothérapie.

 

Au total : 101 patientes

 

  • ORR : 24% avec 7% de réponses complètes et 17% de réponses partielles.

 

La tolérance est marquée par des toxicités (tout grade) :

  • Alopécie : 38%
  • Epistaxis : 30%
  • Nausées : 27%
  • Conjonctivite : 26%
  • Asthénie : 26%

 

Très peu de toxicités de grade 3 : neutropénie 3%, asthénie 2%, neuropathie 2%.

 

En pratique : Dans cette situation d’échec thérapeutique, le tisotumab vedotin montre un signal d’efficacité très intéressant. Avec 24% de réponse objective dont 7% de réponses complète. Le profil de tolérance semble acceptable. Ce traitement est actuellement évalué dans d'autres cancers. 

 

Efficacy and safety of tisotumab vedotin in previously treated recurrent or metastatic cervical cancer (innovaTV 204/GOG-3023/ENGOT-cx6): a multicentre, open-label, single-arm, phase 2 study