De nouvelles données à large échelle sur la sécurité de la grossesse après un cancer du sein :

Rédigé le 14/12/2020
Sylvain LADOIRE

Une meta-analyse coordonnée par l’équipe de M Lambertini a été présentée cette année au SABCS virtuel 2020.

Les conclusions confirment une nouvelle fois plusieurs points importants :

  • Les chances de grossesse après traitement d’un cancer du sein sont significativement bien plus faibles que dans la population générale (RR=0.40 !!!), et que dans la population des patientes traitées pour un autre cancer (RR=0.65).

  • En cas de grossesse après un cancer du sein, il ne semble pas exister de sur-risque obstétrical, ni d’anomalie congénitale, mais par contre davantage de petit poids de naissance, de prématurité ou de retard de croissance (tout particulièrement chez les patientes ayant reçu de la chimiothérapie).

  • Enfin, message très important : la grossesse suivant le traitement d’un cancer du sein n’impacte pas le risque de rechute ni la survie (avec au contraire un effet protecteur de la grossesse sur le risque de rechute, et la survie globale). Il n’existait pas d’effet délétère de la grossesse quelque soit le sous type (ER+ ou ER-), ou l’envahissement ganglionnaire axillaire (N+ ou N-)

Cette méta-analyse souligne l’importance de prendre en compte le désir de maternité des patientes traitées pour un cancer du sein, de leur offrir la possibilité d’un parcours de préservation de la fertilité, et incite à surveiller la grossesse de ces patientes (en particulier après une chimiothérapie adjuvante).