Radiothérapie après chirurgie conservatrice : pas forcément nécessaire chez les patientes âgées à faible risque de rechute !!

Rédigé le 14/12/2020
Sylvain LADOIRE

Les résultats à 10 ans de l’essai britannique de radiothérapie PRIME-2 ont été présentés au SABCS virtuel 2020 par IH Kunkler

Cet essai pose la question de l’omission de l’irradiation mammaire après chirurgie conservatrice chez les patientes de plus de 65 ans à faible risque de rechute (RH+, taille tumorale <3 cm, pN0, ER+, grade 1-2, sans emboles, avec indication d’hormonothérapie adjuvante). L’objectif principal concernait la rechute locale. 1326 patientes ont été randomisées entre irradiation mammaire (40-50 Gy) ou non.

Avec un suivi médian de 7.3 ans, la radiothérapie diminuait clairement le risque de récidive locale (0.9% vs 9.8%, p<0.001), mais sans aucun impact sur la survie globale (p=0.68), ni sur les rechutes métastatiques, qui étaient toutefois plus fréquentes en cas d’omission de la radiothérapie (3.6% vs 1.9% p=0.07). Pour cette population, plus de 90% des décès constatés n’étaient pas en rapport avec le cancer du sein.

En conclusion, l’absence de radiothérapie adjuvante est une option qui peut se discuter chez des patientes répondant aux critères d’inclusion de l’étude.