Enfortumab - Vedotin: Autorisation d'accès compassionnel
Postée le 13/09/2021

Enfortumab - Vedotin: Autorisation d'accès compassionnel

Depuis fin Juillet l'enfortumab vedotin, un anticorps conjugé ciblant la nectine-4, est disponible en accès compassionnel chez les patients porteurs d'un cancer urothélial après les 2 lignes de traitement métastatiques (platine et immuntothérapie).

  Siavoshe AYATI
Cancer du sein HER2 : TCHP en néodjuvant
Postée le 03/09/2021

Cancer du sein HER2 : TCHP en néodjuvant

En néoadjuvant le combo Taxotere Carboplatine Trastuzumab Pertuzumab montre des résultats équivalents en terme de réponse histologique que le schéma FEC Taxotere Trastuzumab Pertuzumab(66% vs 57%). Les résultats sont également équivalents pour la DFS (90% vs 88%). (1)

  Siavoshe AYATI
CHIP : rapport HAS juin 2021
Postée le 20/08/2021

CHIP : rapport HAS juin 2021

La CHIP (Chimiothérapie Hyperthermique IntraPéritoneale) associée ou non à une cytoreduction préalable est développée par certaines équipes mais ne fait pas l'unanimité au sein de la communauté scientifique. La HAS a ainsi proposé une évaluation et a donné son compte rendu en juin 2021

  Jean David FUMET
Recommandations ASCO post étude OLYMPIA
Postée le 13/08/2021

Recommandations ASCO post étude OLYMPIA

L’étude OLYMPIA a été une des grandes nouveautés présentées à l’ASCO 2021. Suite à ces résultats, l’ASCO vient de publier la mise à jour de ces recommandations en intégrant les résultats de l’étude.

  Jean David FUMET
Carcinomes bronchiques non à petites cellules localement avancés : la metformine en association à la radio-chimiothérapie ?
Postée le 09/08/2021

Carcinomes bronchiques non à petites cellules localement avancés : la metformine en association à la radio-chimiothérapie ?

Les cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) représentent 85% des cancers bronchiques. Le diagnostic se fait le plus fréquemment à un stade localement avancé (IIIA non résécable, IIIB, IIIC), pour lequel le traitement repose sur la combinaison d’une radiothérapie (RT) médiastinale et d’une chimiothérapie (CT) à base de sels de platine, suivie d’une immunothérapie (IT) pour les patients non progresseurs (quel que soit le PD-L1) après la RT-CT1.

  Jeremy Baude