Trastuzumab


  • HERCEPTIN ® (IV et SC)
  • ONTRUZANT ® (IV)
  • KANJINTI ® (IV)

MODE D'ACTION

Le trastuzumab est un anticorps monoclonal humanisé recombinant de classe IgG1 dirigé contre le récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2). Une surexpression de HER2 s’observe dans 20 % à 30 % des cancers primitifs du sein. Les études de détermination du statut HER2 dans le cancer gastrique utilisant l’immunohistochimie (IHC) et l’hybridation in situ en fluorescence (FISH) ou l’hybridation in situ chromogénique (CISH) ont montré qu’il existe une large variation de la positivité HER2 allant de 6,8 % à 34,0 % pour l’ICH et de 7,1 % à 42,6 % pour la FISH. Des études montrent que la survie sans maladie est plus courte chez les patients atteints d’un cancer du sein dont les tumeurs surexpriment HER2 que chez ceux dont les tumeurs ne présentent pas cette surexpression. Le domaine extracellulaire du récepteur (ECD, p105) peut passer dans la circulation sanguine et être dosé dans les échantillons sériques.

Mécanisme d’action: Le trastuzumab se lie avec une affinité et une sélectivité élevées au sous-domaine IV, une région juxtamembranaire du domaine extracellulaire du récepteur HER2. La liaison du trastuzumab à HER2 inhibe l’activation des voies de signalisation HER2 indépendamment d’un ligand. Cette liaison empêche le clivage protéolytique de son domaine extracellulaire, un mécanisme d’activation de HER2. En conséquence, des études in vitro et chez l’animal ont montré que le trastuzumab inhibe la prolifération des cellules tumorales humaines qui surexpriment HER2. De plus, le trastuzumab est un puissant médiateur de la cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps (ADCC). In vitro, il a été établi que l’ADCC du trastuzumab s’exerce préférentiellement sur les cellules cancéreuses qui surexpriment HER2 par rapport aux cellules qui ne présentent pas cette surexpression.

 

POSOLOGIE

Intraveineux

Cancer du sein

  • Administration toutes les trois semaines
    • Dose de charge initiale : 8 mg/kg de poids corporel
    • Dose d’entretien : 6 mg/kg de poids corporel administrée toutes les trois semaines, en débutant trois semaines après l’administration de la dose de charge
  • Administration hebdomadaire
    • Dose de charge initiale : 4 mg/kg de poids corporel
    • Dose d’entretien : 2 mg/kg de poids corporel administrée toutes les semaines, en débutant une semaine après l’administration de la dose de charge

Cancer gastrique

  • Dose de charge initiale : 8 mg/kg de poids corporel
  • Dose d’entretien : 6 mg/kg de poids corporel administrée toutes les trois semaines, en débutant trois semaines après l’administration de la dose de charge

CLASSE THERAPEUTIQUE

  • Anticorps monoclonal HER2

MODE DE PRISE

  • Intraveineuse (ou sous cutanée pour l’Herceptin)
  • Attention : l’Herceptin peut exister sous forme sous cutané mais ce n’est pas le cas de l’Ontruzant ou du Kanjinti (trastuzumab biosimilaire de l’Herceptin).

INDICATION

  • Cancer du sein localisé surexprimant HER-2 en traitement adjuvant et/ou néo-adjuvant, en association à un protocole de chimiothérapie. Pour éviter toute administration concomitante d’anthracyclines, le trastuzumab est en général débuté après la fin des cures d’anthracyclines.

  • Cancer du sein métastatique surexprimant HER-2 : en association au pertuzumab et au docétaxel pour la première ligne métastatique, au lapatinib, à un protocole de chimiothérapie dénué d’anthracycline, à un inhibiteur de l’aromatase, en monothérapie

  • Cancer gastrique métastatique surexprimant HER-2 en association à une chimiothérapie à base de 5-FU et/ou de sels de platine, chez les patients adultes n’ayant pas été précédemment traités pour leur maladie métastatique.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Aucune étude formelle d’interaction n’a été réalisée. Dans les études cliniques, aucune interaction cliniquement significative n’a été observée entre le trastuzumab et les médicaments administrés en association.


Base de données publique du Médicament