Ralitrexed


TOMUDEX ®

MODE D'ACTION

Le raltitrexed est un analogue de l'acide folique appartenant à la famille des antimétabolites, doté d'une puissante activité inhibitrice à l'égard de la thymidilate-synthase (TS).

Contrairement à l'activité indirecte du 5FU et du méthotrexate, le raltitrexed agit par inhibition directe et spécifique de la TS. Cette dernière est une enzyme clef pour la synthèse de novo de la thymidine triphosphate (TPP), nucléotide essentiel dans la synthèse de l'ADN. Son inhibition entraîne une fragmentation de l'ADN et la mort cellulaire. Le raltitrexed est transporté au sein des cellules par le biais d'un transporteur de l'acide folique sous forme réduite. Dans la cellule il subit une polyglutamatation intense par l'enzyme folyl-polyglutamate-synthétase (FPGS). Ces polyglutamates sont retenus dans les cellules et sont des inhibiteurs de la TS encore plus puissants.

La polyglutamatation de raltitrexed en augmente l'activité inhibitrice exercée sur la TS et prolonge la durée de l'inhibition de la TS dans les cellules, phénomène qui s'avère susceptible de renforcer l'activité antitumorale du produit. La polyglutamatation pourrait également jouer un rôle dans l'augmentation de sa toxicité par la rétention de celui-ci dans les tissus sains.

POSOLOGIE

  • 3 mg/m² toutes les 3 semaines
  • Réduction de 25 % de la posologie : chez les patients présentant une myélotoxicité de grade 3 de l'OMS (neutropénie ou thrombopénie) ou une toxicité digestive de grade 2 de l'OMS (diarrhée ou mucite).
  • Réduction de 50 % de la posologie :chez les patients présentant une myélotoxicité de grade 4 de l'OMS (neutropénie ou thrombopénie) ou une toxicité digestive de grade 3 de l'OMS (diarrhée ou mucite).
  • Diminution de la posologie si DFG < 65 mL/min :
    • DFG entre 55 et 65 mL/min : 75% de la dose, toutes les quatre semaines
    • DFG entre 25 et 54 mL/min : 50% de la dose, toutes les quatre semaines
    • DFG < 25 mL/min, arrêt du traitement

CLASSE THERAPEUTIQUE

Antimétabolites

MODE DE PRISE

Voie intraveineuse, en perfusion lente de 15 minutes dans 50 à 250 ml de soluté de chlorure de sodium à 0,9% ou glucosé à 5%

INDICATION

Progression métastatique des cancers colorectaux chez des malades n'ayant pas reçu de fluoropyrimidine dans cette situation

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Aucune étude clinique spécifique relative aux interactions médicamenteuses n’a été effectuée.


Base de données publique du Médicament