Pertuzumab


PERJETA ®

MODE D'ACTION

Perjeta est un anticorps monoclonal humanisé recombinant qui cible spécifiquement le domaine de dimérisation extracellulaire (sous-domaine II) de la protéine récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (HER2) et ainsi, bloque l’hétérodimérisation ligand-dépendante de HER2 avec d’autres récepteurs de la famille des HER, dont EGFR, HER3 et HER4. En conséquence, Perjeta inhibe l’activation des voies de signalisation intracellulaire ligand-dépendantes par deux voies majeures d’activation, la voie MAP (mitogen-activated protein) kinase et la voie PI3K (phosphoinositide 3-kinase). L’inhibition de ces voies d’activation conduit respectivement à un arrêt de la prolifération cellulaire et à une apoptose. De plus, Perjeta est un médiateur de la cytotoxicité cellulaire anticorps-dépendante (ADCC).

Alors que Perjeta administré seul a inhibé la prolifération des cellules tumorales humaines, l’association de Perjeta et du trastuzumab a renforcé significativement l’activité antitumorale dans des modèles de xénogreffe surexprimant HER2. 

POSOLOGIE

Dose de charge de 840 mg (dose fixe), puis 420 mg (dose fixe) pour les administrations suivantes, tous les 21 jours

CLASSE THERAPEUTIQUE

Anticorps monoclonal, voie de signalisation HER-2/HER-3

MODE DE PRISE

Cancer du sein métastatique: Les patients doivent être traités avec Perjeta et le trastuzumab jusqu’à progression de la maladie ou survenue d’une toxicité inacceptable.

Traitement néoadjuvant du cancer du sein: Perjeta doit être administré pendant 3 à 6 cycles, en association au trastuzumab et à une chimiothérapie en néoadjuvant, dans le cadre du traitement d’un cancer du sein précoce. Après la chirurgie, les patients doivent recevoir un traitement adjuvant avec le trastuzumab jusqu’à atteindre 1 an de traitement

INDICATION

  • Cancer du sein métastatique ou localement récidivant non résécable HER2 positif en association au docétaxel et au trastuzumab, puis en entretien, en association au trastuzumab, chez les patients adultes n’ayant pas reçu au préalable de traitement anti-HER2 ou de chimiothérapie pour leur maladie métastatique.
  • Cancer du sein en association au trastuzumab et à une chimiothérapie, dans le traitement néoadjuvant de patients adultes atteints d’un cancer du sein HER2 positif localement avancé, inflammatoire ou à un stade précoce avec un risque élevé de récidive.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Aucune interaction pharmacocinétique n’a été observée entre le pertuzumab et le trastuzumab ou entre le pertuzumab et le docétaxel


Base de données publique du Médicament