Nivolumab


OPDIVO ®

MODE D'ACTION

Nivolumab est un anticorps monoclonal humain (HuMAb) de type immunoglobuline G4 (IgG4), qui se lie au récepteur PD-1 (programmed death-1) et bloque son interaction avec PD-L1 et PD-L2. Le récepteur PD-1 est un régulateur négatif de l'activité des cellules T, et il a été démontré qu'il est impliqué dans le contrôle de la réponse immunitaire des cellules T. La liaison du PD-1 avec les ligands PD-L1 et PD-L2, qui sont exprimés sur les cellules présentatrices d'antigène et peuvent être exprimés par les cellules tumorales ou par d'autres cellules du micro-environnement tumoral, entraîne une inhibition de la prolifération des cellules T et de la sécrétion de cytokines. Nivolumab potentialise les réponses des cellules T, incluant les réponses antitumorales, par un blocage de la liaison de PD-1 aux ligands PD-L1 et PD-L2. Dans des modèles syngéniques chez la souris, le blocage de l'activité du PD1 a entraîné une diminution de la croissance de la tumeur. 

L’inhibition médiée par nivolumab (anti-PD-1) associé à l’ipilimumab (anti-CTLA-4) entraîne l’amélioration des réponses anti-tumorales dans le mélanome métastatique. Dans des modèles de tumeurs murines syngéniques, le double blocage de PD-1 et CTLA-4 a entraîné une activité antitumorale synergique. 

POSOLOGIE

En monothérapie : La dose recommandée est de 3 mg/kg de nivolumab, administrée en perfusion intraveineuse de 60 minutes, toutes les 2 semaines.

En association à l’ipilimumab :

  • La dose recommandée est de 1 mg/kg de nivolumab, administrée en perfusion intraveineuse de 60 minutes, toutes les 3 semaines pour les 4 premières doses en association avec 3 mg/kg d’ipilimumab administré en perfusion intraveineuse de 90 minutes.
  • Ceci est ensuite suivi par une seconde phase durant laquelle 3 mg/kg de nivolumab est administré en perfusion intraveineuse de 60 minutes, toutes les 2 semaines.

CLASSE THERAPEUTIQUE

Anticorps monoclonal, Inhibiteur de point de contrôle immunitaire; voie du récepteur PD-1 et de ses ligands PD-L1, PD-L2

MODE DE PRISE

Par perfusion intraveineuse de 60 minutes, toutes les 2 semaines

INDICATION

  • Mélanome avancé (non résécable ou métastatique),en monothérapie ou en association à ipilimumab.
  • Cancer bronchique non à petites cellule (CBNPC) localement avancé ou métastatique après une chimiothérapie antérieure.
  • Carcinome épidermoïde de la tête et du cou en progression pendant ou après une chimiothérapie à base de sels de platine. En monothérapie.
  • Lymphome de Hodgkin classique, en rechute ou réfractaire après une greffe de cellules souches autologue ou un traitement par brentuximab vedotin. En monothérapie.
  • Carcinome à cellules rénales avancé (CCR) en monothérapie après un traitement antérieur chez les patients adultes.
  • Carcinome urothélial métastatique ou non résécable avancé localement chez les adultes après l’échec d’un traitement antérieur contenant du platine

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

L'utilisation au préalable de corticoïdes systémiques et d'autres immunosuppresseurs doit être évitée avant de commencer nivolumab, du fait de leur interférence potentielle avec l'activité pharmacodynamique. Cependant, les corticoïdes systémiques et d'autres agents immunosuppresseurs peuvent être utilisés après l'initiation de nivolumab pour traiter les effets indésirables d'origine immunologique. Les résultats préliminaires montrent qu'une immunosuppression systémique après le début du traitement par nivolumab ne semble pas empêcher la réponse au nivolumab. 


Base de données publique du Médicament