Doxorubicine Liposomale


MYOCET ®

MODE D'ACTION

Le principe actif de Myocet est la doxorubicine HCl. La doxorubicine peut exercer ses effets anticancéreux et toxiques selon plusieurs mécanismes dont l’inhibition de la topo-isomérase II, l’intercalation avec les polymérases de l’ADN et de l’ARN, la formation de radicaux libres et la fixation sur les membranes. La doxorubicine encapsulée dans des liposomes, en comparaison à la doxorubicine conventionnelle, ne s’est pas montrée plus active dans les lignées cellulaires résistantes à la doxorubicine in vitro. Chez l’animal, la doxorubicine encapsulée dans des liposomes réduit la distribution vers le cœur et la muqueuse gastro-intestinale, en comparaison à la doxorubicine conventionnelle, alors que l’efficacité anticancéreuse a été maintenue dans les tumeurs expérimentales.

POSOLOGIE

  • Voir IV : 60 à 75 mg/m² toutes les trois semaines, en association au cyclophosphamide (600 mg/m²)
  • Dose cumulative maximum recommandée en association au cyclophosphamide : 1260 mg/m2

CLASSE THERAPEUTIQUE

 Anthracyclines

MODE DE PRISE

Voie IV : perfusion intraveineuse d’une heure

INDICATION

Cancer du sein métastatique, en association au cyclophosphamide

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Associations contre-indiquées :

  • En association avec le vaccin contre la fièvre jaune
  • Grossesse (sauf en cas de nécessité absolue), en raison du risque de malformation foetale et au cours de l’allaitement, en l’absence de données probantes

Associations déconseillées :

  • Vaccins vivants atténués (rougeole, rubéole, oreillons, poliomyélite, tuberculose, varicelle), la phénytoïne et la fosphénytoïne
  • Un traitement concomitant avec d’autres substances lipidiques ou liposomales ou des émulsions de graisses intraveineuses peut changer le profil pharmacocinétique de Myocet.

Base de données publique du Médicament