Abiraterone

Abiraterone


ZYTIGA ®

MODE D'ACTION

L’acétate d’abiratérone (ZYTIGA) est transformé in vivo en abiratérone, un inhibiteur de la biosynthèse des androgènes. Plus spécifiquement, l'abiratérone inhibe de manière sélective l'enzyme 17α-hydroxylase/C17,20-lyase (CYP17). Cette enzyme est exprimée et nécessaire lors de la biosynthèse des androgènes au niveau des testicules, des glandes surrénales et des tissus tumoraux prostatiques. Le CYP17 catalyse la conversion de la prégnénolone et de la progestérone en précurseurs de la testostérone, respectivement la DHEA et l'androstènedione, par 17α-hydroxylation et rupture de la liaison C17,20. L'inhibition du CYP17 entraîne également une augmentation de la production de minéralocorticoïdes par les glandes surrénales.

Le cancer de la prostate sensible aux androgènes répond aux traitements qui diminuent les taux d’androgènes. Les traitements suppresseurs des androgènes, tels que les analogues de la LH-RH ou l'orchidectomie, réduisent la production d'androgènes dans les testicules mais n'affectent pas leur production par les glandes surrénales ni dans la tumeur. Administré en même temps que des analogues de la LH-RH (ou que l'orchidectomie), le traitement par ZYTIGA abaisse le taux de testostérone sérique à un niveau indétectable (par les méthodes de dosage commercialisées)

POSOLOGIE

  • La dose recommandée est de 1 000 mg (quatre comprimés de 250 mg) par jour en une prise
  • Association systématique avec de la prednisone ou de la prednisolone :
    • Dans le cancer métastatique de la prostate hormono-sensible, ZYTIGA est utilisé en association avec 5 mg de prednisone ou de prednisolone par jour.
    • Dans le cancer métastatique de la prostate résistant à la castration , ZYTIGA est utilisé en association avec 10 mg de prednisone ou de prednisolone par jour.
  • La castration médicale par analogue de l’hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires (LH-RH) doit être maintenue pendant la durée du traitement pour les patients n’ayant pas subi de castration chirurgicale.

CLASSE THERAPEUTIQUE

Hormonothérapie

MODE DE PRISE

  •  Oral
  •  2 heures après avoir mangé et aucune nourriture ne doit être consommée pendant au moins une heure après avoir pris les comprimés.
  • Ceux-ci doivent être avalés en entier avec de l’eau
  • ZYTIGA peut entraîner une hypertension artérielle, une hypokaliémie et une rétention hydrique  en raison de l'augmentation du taux de minéralocorticoïdes secondaire à l'inhibition du CYP17 
  • Surveillance spécifique : bilan hépatique (transaminases) avant le début du traitement, tous les 15 jours pendant les trois premiers mois puis tous les mois, ionogramme sanguin (kaliémie) tous les 15 jour

INDICATION

  • Cancer métastatique de la prostate résistant à la castration en association avec la prednisone ou la prednisolone
    • Après échec d’un traitement par suppression androgénique et pour lesquels la chimiothérapie n’est pas encore cliniquement indiquée)
    • En cas de progression pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel chez les hommes adultes asymptomatiques ou peu symptomatiques
  • Cancer métastatique de la prostate hormono-sensible (mHSPC) à haut risque nouvellement diagnostiqué chez les hommes adultes, en association avec la prednisone ou la prednisolone ET en association avec un traitement par suppression androgénique (ADT)

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

  •  Les inducteurs puissants du CYP3A4 doivent être évités au cours du traitement
  • Prudence avec les médicaments activés ou métabolisés par le CYP2D6: métoprolol, propanolol, désipramine,  venlafaxine, halopéridol, rispéridone, propafénone, flécaïnide, codéine, oxycodone et tramadol (les trois derniers médicaments nécessitant le CYP2D6 pour la formation de leurs métabolites actifs analgésiques

 


FICHE RCP ZYTIGA