Aflibercept

Aflibercept


 ZALTRAP®

MODE D'ACTION

Les facteurs de croissance endothéliaux vasculaires A et B (VEGF–A, VEGF–B), et le facteur de croissance placentaire (PlGF) font partie de la famille VEGF des facteurs angiogéniques qui peuvent agir comme facteurs mitogéniques, chimiotactiques et de perméabilité vasculaire pour les cellules endothéliales. VEGF–A agit par le biais de deux récepteurs des tyrosines kinases, VEGFR–1 et VEGFR–2, présents à la surface des cellules endothéliales. PlGF et VEGF–B se lient uniquement au VEGFR–1, également présent à la surface des leucocytes. Une activation excessive de ces récepteurs par le VEGF–A peut entraîner une néovascularisation pathologique et une perméabilité vasculaire excessive. PlGF est également impliqué dans la néovascularisation pathologique et dans le recrutement de cellules inflammatoires dans les tumeurs.

Aflibercept, également connu sous le nom de VEGF TRAP dans la littérature scientifique, est une protéine de fusion recombinante constituée de fragments se liant au VEGF, issus des domaines extracellulaires des récepteurs VEGF humains 1 et 2, fusionnés au fragment Fc de l’IgG1 humaine. Aflibercept est produit par la technologie de l’ADN recombinant dans un système d’expression mammifère de cellules d’ovaire de hamster chinois (CHO) K1. Aflibercept est une glycoprotéine dimérique, le poids moléculaire de la protéine étant de 97 kilodaltons (kDa), et comporte une glycosylation, qui constitue 15 % supplémentaire de la masse moléculaire totale, résultant en un poids moléculaire de 115 kDa.

Aflibercept agit comme un récepteur leurre soluble qui se lie au VEGF–A, avec une plus haute affinité que ses récepteurs natifs, ainsi qu’aux ligands apparentés PlGF et VEGF–B. En agissant comme piège à ligand, aflibercept empêche la liaison des ligands endogènes à leurs récepteurs apparentés et, de ce fait, bloque la signalisation médiée par le récepteur. 

Aflibercept bloque l’activation des récepteurs du VEGF et la prolifération des cellules endothéliales, inhibant ainsi la croissance des nouveaux vaisseaux qui alimentent les tumeurs en oxygène et nutriments. 

Aflibercept se lie au VEGF–A humain (constante de dissociation à l’équilibre KD de 0,5 pM pour VEGF–A165 et de 0,36 pM pour VEGF–A121), au PlGF humain (KD de 39 pM pour PlGF2), et au VEGF–B humain (KD de 1,92 pM) pour former un complexe stable, inerte, qui n’a aucune activité biologique décelable.

POSOLOGIE

4 mg/kg, suivi d’un cycle de FOLFIRI 

CLASSE THERAPEUTIQUE

Anti-angiogénique, VEGF-A, VEGF-B, PlGF

MODE DE PRISE

  •  IV pendant 1 heure
  • Le cycle de traitement est répété toutes les 2 semaines

INDICATION

Cancer colorectal métastatique en association au FOLFIRI (irinotécan, 5-fluorouracile, acide folinique) chez les adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique résistant ou ayant progressé après un traitement à base d’oxaliplatine

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Pas d'interaction médicamenteuse