Cabozantinib

Cabozantinib


COMETRIQ ®

MODE D'ACTION

Le cabozantinib est une petite molécule qui inhibe plusieurs récepteurs de la tyrosine kinase (RTK) impliqués dans la croissance tumorale et l’angiogenèse, le remodelage osseux pathologique et l’évolution métastatique du cancer.

Le cabozantinib a été évalué quant à son activité inhibitrice contre une série de kinases et a été identifié comme inhibiteur de MET (récepteur du facteur de croissance hépatocytaire de nature protéique) et des récepteurs VEGF (facteur de croissance vasculaire endothéliale). En outre, le cabozantinib inhibe d’autres tyrosine-kinases y compris RET, le récepteur de GAS6 (AXL), le récepteur du facteur des cellules souches (KIT) et la tyrosine kinase -3 ressemblant à (FLT3). 

POSOLOGIE

  • La dose recommandée est de 140 mg une fois par jour, prise sous la forme d’une gélule orange de 80 mg et de trois gélules grises de 20 mg.
  • Le traitement sera poursuivi aussi longtemps qu’il existe un bénéfice pour le patient ou jusqu’à la survenue d’une toxicité intolérable.
  • Compte-tenu de la toxicité du cabozantinib, une surveillance rapprochée des patients traités doit être mise en place au cours des huit premières semaines de traitement afin de pouvoir procéder si nécessaire, aux adaptations de la posologie.
  • Une interruption temporaire de l’administration et/ou une réduction de la posologie peuvent être justifiées en fonction de l’évaluation individuelle de la tolérance.

CLASSE THERAPEUTIQUE

  • Anti-angiogénique, Inhibiteur de tyrosine kinase
  • Voie de signalisation VEGFR, MET, RET, AXL, KIT, FLT3

MODE DE PRISE

  • Par voie orale. Prendre le cabozantinib tous les jours en dehors des repas (à jeun depuis au moins 2 heures avant la prise du cabozantinib et rester à jeun pendant 1 heure après la prise).
  • Avaler les gélules entières, ne pas les ouvrir.

INDICATION

Cancer médullaire de la thyroïde (CMT), localement avancé ou métastatique, progressif et non résécable de l’adulte.

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Inhibiteurs du CYP3A4 susceptibles d’augmenter les concentrations : la co-administration de puissants inhibiteurs du CYP3A4 (par ex. ritonavir, itraconazole, érythromycine, clarithromycine, jus de pamplemousse) avec le cabozantinib doit être abordée avec prudence.

Inducteurs du CYP3A4 susceptibles de diminuer les concentrations : éviter la coadministration chronique de puissants inducteurs du CYP3A4 (par ex. phénytoïne, carbamazépine, rifampicine, phénobarbital ou préparations à base de plantes contenant du millepertuis [Hypericum perforatum]) avec le cabozantinib.

Inhibiteurs de la MRP2 : L’administration des inhibiteurs de la MRP2 peut entraîner des augmentations des concentrations plasmatiques du cabozantinib.

Substrats de la PGP: il est possible que le cabozantinib ait le potentiel d’augmenter les concentrations plasmatiques des substrats de la P-gp co-administrés. Les sujets doivent être informés d’agir avec prudence quant à la prise de substrats de la P-gp (par ex. fexofénadine, aliskiren, ambrisentan, dabigatran étexilate, digoxine, colchicine, maraviroc, posaconazole, ranolazine, saxagliptin, sitagliptin, talinolol, tolvaptan) pendant qu’ils sont sous cabozantinib.

Medicaments à risque de perforation digestive (AINS)