Bicalutamide

Bicalutamide


CASODEX ® ORMANDYL ® 

MODE D'ACTION

Le bicalutamide est un anti-androgène non stéroïdien, spécifique des récepteurs androgéniques, dépourvu de toute autre activité endocrinienne.

Il induit une régression du cancer prostatique en bloquant, au niveau des récepteurs, l'activité des androgènes.

Au plan clinique, l'arrêt du bicalutamide peut entraîner un syndrome de retrait chez certains patients.

POSOLOGIE

  • En situation métastatique : un comprimé de 50 mg par jour, à commencer avec la castration médicale (analogue de la LHRH)  ou chirurgicale
  • En situation adjuvante : trois comprimés de 50 mg par jour (soit 150 mg)

CLASSE THERAPEUTIQUE

  • Anti-androgène, Hormonothérapie

MODE DE PRISE

  • Voie orale, à distance des repas. Ne pas mâcher.
  • Un contrôle des transaminases doit être pratiqué avant la mise en route du traitement et devra être répété périodiquement lors des bilans de contrôle ultérieurs.

INDICATION

  • Cancer de la prostate métastatique, en association avec la castration médicale (agoniste de la LH-RH) ou chirurgicale
  • Cancer de la prostate localement avancé, à haut risque de progression de la maladie, soit en traitement seul, soit en traitement adjuvant à la prostatectomie radicale ou à la radiothérapie
    • Tumeur à risque intermédiaire : 6 mois
    • Tumeur à haut risque : 3 ans

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES

Inhibition du cytochrome CYP 3A4 et à un degré moindre des cytochromes CYP 2C9, 2C19 et 2D6

Forte liaison aux protéines plasmatiques

Interaction de type compétitif avec les anticoagulants de type coumarinique (warfarine)

L’administration concomitante au bicalutamide de composés tels que la cyclosporine et les inhibiteurs calciques doit être pratiquée avec prudence. Une diminution du dosage de ces médicaments pourra être nécessaire, en particulier en cas de réaction médicamenteuse excessive ou indésirable

Elévation des concentrations plasmatiques de bicalutamide en cas de prise concomitante de médicaments inhibant les processus d’oxydation dans le foie (cimetidine ou kétoconazole)