Sotorasib : un inhibiteur KRAS G12C disponible en ATU dans les cancers bronchiques

Rédigé le 30/06/2021
Jean David FUMET

Les mutations KRAS représentent 25-30% des adénocarcinomes bronchiques dont 13% concernent la mutation G12C.

Alors que les mutations KRAS sont restées « non ciblables » pendant longtemps, des nouveaux traitements ciblant ces mutations font leur entrer dans notre arsenal thérapeutique.

Le sotorasib est un inhibiteur spécifique et irréversible de KRAS G12C.

Les données de la phase 1 multi organe avaient montré un signal fort de ce traitement notamment dans les cancers bronchiques.

Les données de la phase II dans cette population viennent d’être publiées dans NEJM

Au total : 126 patients avec un adénocarcinome bronchique métastatique KRAS G12C

  • Le taux de réponse objective = 37.1% avec 3.2% de réponse complète

  • Taux de contrôle tumoral (DCR) : 80.6%

  • Durée médiane de réponse : 11.1 mois

  • Médiane PFS : 6.8 mois

  • Médiane OS = 12.5 mois

Tous les sous-groupes semblent en bénéficier (quel que soit PD-L1, TMB, co mutations ou traitement préalable).

La tolérance : 70% de toxicité dont 19% de grade 3.

 

En pratique : Enfin un traitement disponible pour les mutations KRAS G12C. Si l’immunothérapie seule ou en association s’est imposée en 1ere ligne des cancers bronchiques métastatiques, les options à la rechute restent limitées. Même si le taux de réponse est moins impressionnant que sur un autre « driver » comme EGFR, le Sotorasib vient renforcer notre arsenal thérapeutique. On rappelle que ce traitement est disponible en ATU dans cette indication.

A noter : les patients avec des métastases cérébrales étaient exclus de cet essai, nous ne disposons actuellement pas de données dans cette situation.