EWOC-1 : Cancer de l’ovaire chez une patiente fragile : le doublet de platine reste le standard !

Rédigé le 29/04/2021
Jean David FUMET

Dans les cancers ovariens,  les personnes âgées ont une surmortalité liée à la maladie plus agressive, à un sous-traitement chirurgical et chimiothérapique et aux comorbidités.

Au-delà de l’âge, le groupe GINECO, a tenté d’identifier les co-variables gériatriques prédictives d’une augmentation de la toxicité et/ou d’une réduction de la survie après chimiothérapie. 

Les études FAG ont ainsi permis d’établir le Geriatric Vunerability Score (GVS) permettant d’identifier des patientes agées dites « vulnérables »

 

Le GVS est un score basé sur la somme des variables suivantes :  

hypoalbuminémie < 35 g/L,

ADL < 6/6,

IADL < 24/27,

HADS > 14/42,

lymphopénie < 1G/L

Le score GVS discrimine une sous-catégorie de patientes vulnérables, de GVS ≥ 3, dont le risque de décès prématuré était significativement plus élevé

 

L’étude EWOC-1 dont les résultas viennent d’etre publiés dans JAMA Oncology a cherché a évalué la meilleure chimiothérapie pour cette population fragile

Il s’agit d’une phase 3 internationale, randomisée

La population était des patientes de >70ans avec un diagnostic initial de cancer de l’ovaire stade III-IV

Les patientes étaient randomisées entre : 

-Carboplatine AUC 5 Paclitaxel 175mg/m2 toutes les 3 semaines

- Carboplatine AUC 2 Paclitaxel 60mg/m2, tout hebdo, 3 semaines sur 4

- Carboplatine AUC 5-6 monotherapie

 

L’objectif principal était la faisabilité de 6 cycles sans arret prématuré pour progression ou toxicité 

 

Au total : 120 patientes de >70 ans avec un score GVS ≥ 3

Age médian 80 ans

 

Le taux de faisabilité des 6 cycles était de 

65% pour le doublet toutes les 3 semaines

60% pour le doublet « tout hebdo »

48% pour le carboplatine monotherapie

 

Le taux d’effets secondaires était de :

43% pour le doublet toutes les 3 semaines

58% pour le doublet « tout hebdo »

58% pour le carboplatine monotherapie

 

Les données d’efficacité montrent

PFS mediane : 12,5 mois (toutes les 3 semaines) vs 8,3 mois (tout hebdo) vs 4,8 mois (carbo monothérapie) : p=0,001

OS mediane : non atteinte (toutes les 3 semaines) vs 17.3 mois (tout hebdo) vs 7.4 mois (carbo monothérapie) : p<0.001

A noter que l’IDMC a recommandé l’arret prématuré en raison du taux de survie très bas dans le groupe carboplatine monothérapie

 

En pratique : Cette étude confirme la faisabilité des doublets de platine dans cette population agée et fragile. Le standard reste le standard

Le carboplatine monothérapie n'a aucune place : plus toxique et moins efficace

En regardant les données de sous groupes : pour les patientes très fragile GVS 4-5 : le schéma tout hebdo semble donner des données de survie comparables au schéma standard toutes les 3 semaines. Ceci peut etre une option interessante

 

Dans ces populations fragiles, le carboplatine monothérapie n’a pas sa place et le doublet de platine reste le standard !

 

Falandry C, Rousseau F, Mouret-Reynier MA, et al. Efficacy and Safety of First-line Single-Agent Carboplatin vs Carboplatin Plus Paclitaxel for Vulnerable Older Adult Women With Ovarian Cancer: A Randomized Clinical Trial [published online ahead of print, 2021 Apr 22]. JAMA Oncol. 2021;10.1001/jamaoncol.2021.0696. doi:10.1001/jamaoncol.2021.0696