Pas de bénéfice de la CHIP pour les carcinoses péritonéales d'origine colorectale

Rédigé le 29/03/2021
Jean David FUMET

Les résultats de l'étude PRODIGE 7 viennent d'etre publiés dans Lancet Oncology

Il s'agit d'une étude francaise, phase III,  qui évaluait l'ajout de la CHIP à une chirurgie de cytoréduction pour les carcinoses péritoneales d'origine colorectale.

Au total : 265 patients, avec un cancer colorectal avec carcinose peritoneale, PCI <25

Les patients étaient randomisés entre CHIP ou surveillance après une chirurgie de cytoréduction complete (CC-0 ou residu tumoral <1mm).

Tous recevaient une chimiothérapie IV (protocole au choix de l'investigateur)

Dans le groupe CHIP : le traitement intra péritonéal étaient avec oxaliplatine 360mg/m2 (en fermé) ou 460mg/m2 (en ouvert), avec une chimiothérapie systémique par 5FU en IV 20min avec la CHIP.

L'objectif principal était la survie globale

Les résultats montrent après un recul de plus de 5 ans:

- Survie globale : 41,7 mois (chirurgie + CHIP) vs 41,2 mois (chirurgie seule), p=0,99

En terme de toxicité

- a 30 jours : pas de différence

- à 60 jours : Plus de toxicité grade 3 dans le groupe CHIP : 26% vs 15%, p=0,035

 

En pratique : cette étude phase 3 est négative sur son critere de jugement principal. La CHIP ne montre pas de bénéfice en survie globale dans cette indication. De plus, on note une augmentation du taux de complications à 60 jours. Les auteurs concluent que la CHIP ne peut etre recommandée dans cette indication.

 

Quénet F, Elias D, Roca L, et al. Cytoreductive surgery plus hyperthermic intraperitoneal chemotherapy versus cytoreductive surgery alone for colorectal peritoneal metastases (PRODIGE 7): a multicentre, randomised, open-label, phase 3 trial. Lancet Oncol. 2021;22(2):256-266. doi:10.1016/S1470-2045(20)30599-4