Cancer de l'ovaire BRCAm : L'analyse finale de SOLO-2

Rédigé le 24/03/2021
Jean David FUMET

L'étude SOLO-2 était une étude internationale de phase III qui évaluait un traitement d'entretien par olaparib versus placebo chez des patientes avec un cancer de l'ovaire de haut grade BRCA muté, en rechute platine sensible et qui présentaient une réponse après un doublet de platine.

L'étude avait montré un bénéfice majeur en PFS (objectif principal) , permettant d'obtenir une AMM pour l'olaparib dans cette indication.

Les données actualisées d'OS (objectif secondaire) viennent d'etre publiées dans Lancet Oncology

Au total : 295 patientes

avec un recul de 6 ans :

OS median = 51.7 mois vs 38.8 mois en faveur de l'olaparib, p = 0.054

La tolérance est sans surprise avec l'anémie comme toxicité prinicpale. A noter tout de meme dans le groupe olaparib, des toxicités lethales imputables au traitement (4%) dont 3 patientes ayant présentée un syndrome myelodysplasique et 3 patientes aant présentée une leucémie myeloide aigue.

 

En pratique : On retrouve un bénéfice, non signficatif,  en survie globale d'environ 1 an. La possibilité de cross over et les differentes stratégies suivantes peuvent expliquer ce manque de significativité. Nous retiendrons de ces données l'effet majeur de l'olaparib dans cette population, ce qui a été confirmé par les études SOLO-1 et PAOLA-01 dont les données de survie globale ne sont pas encore matures. Les données de toxicité seront a surveiller en situation adjuvante.

 

 

Poveda A, Floquet A, Ledermann JA, et al. Olaparib tablets as maintenance therapy in patients with platinum-sensitive relapsed ovarian cancer and a BRCA1/2 mutation (SOLO2/ENGOT-Ov21): a final analysis of a double-blind, randomised, placebo-controlled, phase 3 trial [published online ahead of print, 2021 Mar 18]. Lancet Oncol. 2021;S1470-2045(21)00073-5. doi:10.1016/S1470-2045(21)00073-5