Entrectinib confirme son efficacité impressionnante chez les patients avec un CBNPC ROS1 +

Rédigé le 09/03/2021
Jean David FUMET

Les fusions ROS 1 représentent 1-2% des cancers bonchiques non a petites cellules (CBNPC).

Jusqu’à 40% des CBNPC ROS1+ présentent des métastases cérébrales.

Dans cette niche de patients, le crizotinib est un standard de 1ere ligne. Mais ce traitement a une faible diffusion cérébrale

Entrectinib est un TKI dont le passage de la barriere hémato-méningée est important

 

Publiée dans le JCO il y a quelques jours, une analyse combinée de 3 études : ALKA-372-001, STARTRK-1 et  STARTRK-2

Avec des CBNPC ROS1 + traités par entrectinib

Au total : 161 patients

Les résultats montrent :

  • Taux de réponse objective : 67.1%

  • Taux de PFS a 12 mois: 55%

  • PFS mediane = 15.7 mois

  • Taux d’OS a 12 mois : 81%

  • Taux de réponse objective chez les patients avec métastases cérébrale : 79.2%

  • PFS chez les patients avec métastases cérébrales : 12 mois

Le profil de tolérance est satisfaisant

 

En pratique : ces résultats nous confirment l’efficacité majeure de ce traitement dans cette population, avec un signal interessant sur les patients avec des atteintes cérébrales.

Actuellement au disponible au CGFL : l’essai TRIDENT, qui évalue le repotrectinib chez les patients avec un CBNPC ROS1 naïf de TKI ou après 1 à 2 lignes de TKI

 

Dziadziuszko R, Krebs MG, De Braud F, et al. Updated Integrated Analysis of the Efficacy and Safety of Entrectinib in Locally Advanced or Metastatic ROS1 Fusion-Positive Non-Small-Cell Lung Cancer [published online ahead of print, 2021 Mar 1]. J Clin Oncol. 2021;JCO2003025. doi:10.1200/JCO.20.03025