COVID-19 : Peut-on prescrire de l’immunothérapie chez nos patients infectés Sars-Cov-2 ?

Rédigé le 18/02/2021
Jean David FUMET

La crise sanitaire COVID-19 nous oblige a reflechir sur le positionnement de nos différentes thérapies. Les patients atteints de cancer sont fragiles et vulnérables devant cette pandémie avec un risque majoré de developper une forme grave.

L’immunothérapie, en plein essort depuis une decennie, est actuellement le standard dans de nombreuses pathologies et évaluée dans de nombreux essais thérapeutique.

Il se pose alors la question de la faisabilité de l’immunothérapie par inhibiteurs de checkpoint chez les patients atteints de cancer et infectés par le Sars-Cov2

Cette étude rétrospective multicentrique (19 centres sur 9 pays) regroupe 110 patients infectés par le Sars-Cov-2 entre mars et mai 2020 alors et traités pour un cancer par un inhibiteur de checkpoints immunitaires

L’âge médian était de 63 ans,

  • 75% de situation métastatique

  • 58% de mélanome

  • 16% de cancers bronchiques

  • 9% de cancers du rein

  • 2/3 symptomatiques de leur infection Sars-Cov2, 1/3 hospitalisés

  • 16% de décès, la moitié liée au cancer, l’autre moitié liée à l’infection COVID-19

 

L’analyse multivariée identifie plusieurs facteurs associés à l’hospitalisation :

  • PS >2

  • combothérapie PD1/PDL1 + anti CTLA4

  • Infection COVID-19 symptomatique

 

Il s’agit de la première étude dédiée à cette population de patients infectés à Sars-Cov-2 et sous immunothérapie pour leur traitement anti-cancereux. Sous réserve des données rétrospectives sur un petit nombre de patient, la mortalité liée à la COVID-19 était de 7%, ce qui correspond à la fourchette basse des données plus larges sur des patients atteints de cancer indépendamment de leur traitement (8-33%). En attendant des données plus robuste, ces traitements ne semblent pas absolument contre indiqués et la balance bénéfice/risque est donc à évaluer pour chaque patient

 

Rogiers A, Pires da Silva I, Tentori C, et al. Clinical impact of COVID-19 on patients with cancer treated with immune checkpoint inhibition. J Immunother Cancer. 2021;9(1):e001931. doi:10.1136/jitc-2020-001931